Search

Rootree Presents: Haumana

An English Translation directly follows the French.

Une version anglaise suit directement après la version française.

Haumana Blog Cover
Image par Haumana

La Base

Comme toute bonne idée, tout a commencé lors d’un voyage; celui-ci au Sénégal. Guillaume et Sidi, amis dans la vie, se sont vite rendus compte des bénéfices du fruit du Baobab. Un super aliment riche en fibres naturelles, en calcium, en fer, en vitamine C, en antioxydants et en probiotiques. C’est lors d’une brève conversation qu’ils en ont appris autant ; inutile de vous dire que c’était le début d’une grande aventure.
Image par Haumana
Après plusieurs heures de recherche, une de leur première découverte était l’influence positive de la récolte de ce fruit aux seins de communautés sénégalaises; notamment sur l’augmentation de l’indépendance financière des femmes, puisque ce sont elles qui, majoritairement, les cueillent. À cause de tous les avantages nutritifs du fruit, Sidi et Guillaume se sont dit qu’ils se devaient de partager le tout, ici au Canada.

Guillaume et Sidi sont tous deux originaires de Montréal. Leur bureau ainsi que leur atelier se trouvent dans le secteur Hochelaga-Maisonneuve. Depuis leur début en 2019, ils sont officiellement devenus une micro-entreprise de cinq personnes. Leur tremplin dans l’industrie alimentaire a été l’Expo Manger Santé en mars 2019, qui a accueilli environ 25k personnes. Leur présence actuelle est principalement en ligne où y sont générées la plupart de leurs ventes. Leur focus est principalement le marketing numérique avec plusieurs comptes tels que Facebook, Instagram, Google et la participation occasionnelle d’influenceurs.

Leurs clientèles cibles varient énormément: d’un athlète marathonien à la maman jusqu’à la personne active avec une conscience environnementale. Le dénominateur commun: un désir pour des ingrédients équitables de source éthique. Les barres Haumana sont véganes, crues et sans gluten, 100% naturel et faites entièrement à la main, à Montréal, Canada. Aucun emballage individuel y est gaspillé; une pochette RT recyclable regroupe six barres à la fois et ce, depuis novembre 2020.

“C’est ce qui nous distinguent de nos compétiteurs.” nous avoue Sidi

“Haumana: L’éternel apprenti.” Selon la langue locale d’Hawaii, cela signifie quelqu’un qui veut toujours apprendre et qui est toujours à la recherche de connaissances et de sagesse. Guillaume aime s’aventurer dans les coutumes des habitants. Il voyagea à Hawaii avant le lancement de Haumana, d’où l’inspiration pour le nom de leur compagnie.

Le Côté Social

Le côté social de cette aventure est l’âme du projet. Le but est non seulement de créer la meilleure barre énergétique pour les consommateurs, mais aussi pour l’environnement et les communautés. C’est une des raisons pour laquelle le duo a décidé de collaborer avec une coopérative locale au Sénégal constituée de 20 artisanes. La récolte du Baobab est une activité traditionnellement féminine. Vu la source abondante du fruit au Sénégal, sa vente locale n’était pas alléchante. C’est alors qu’ils achètent leur récolte de Baobab à prix équitable pour l’exportation. Cela permet aux femmes de réaliser un profit et de soutenir l’éducation principalement de leurs filles, qui sinon doivent aussi travailler.
Leur premier voyage au Sénégal fut lors d’une mission de l’OBNL avec laquelle ils travaillaient auparavant. Une organisation qui avait mis en marche un programme de correspondance pour les enfants. Les lettres parvenaient du Sénégal-Canada et vice-versa. Avec aussi pour but d’améliorer l’infrastructure local, l’OBNL avait amasser beaucoup de fonds afin d’y construire une bibliothèque commune, où les jeunes enfants pouvaient s’enregistrer eux-mêmes et emprunter des livres. Sidi et Guillaume, ainsi que huit bénévoles sont partis, les valises pleines de livres afin de compléter ce projet et mettre les touches finales à la bibliothèque. C’est à ce moment-là que la tante de Sidi est arrivée avec un jus qui avait tout l’air d’un lait au chocolat. C’était le jus du Baobab.

L’emballage individuelle: un problème quotidien.

Sidi et Guillaume, coloc à la base, étaient de fidèles consommateurs de barres énergétiques. Ils se sont vite rendu compte du nombre d’emballage individuel qui s’accumulait dans leur poubelle à chaque semaine et donc du problème écologique que sont les emballages. Une de leur priorité était de trouver l’alternative la plus écologique possible. À la base ils envisageaient un emballage compostable.
Dès leur première année sur le marché, il y a eu 25,000 emballages individuels détourner des dépotoirs. Lors de leur deuxième année, l’entreprise franchit une belle étape et détourna 100,000 emballages. Leur but pour cette année est de doubler ce chiffre et de pouvoir éviter un autre 250,000 emballages individuels.
L’emballage recyclable actuel, qui contient six barres, peut être garder au réfrigérateur tout comme dans votre garde-manger. Lors d’une courte excursion, Haumana a pensé à tout; vous pouvez désormais vous procurer un sac réutilisable pour votre barre quotidienne individuelle. Celui-ci est fait à partir de bouteilles recyclables et produit localement à St-Eustache.
C’est au Gala des prix DUX qu’ils remportent plusieurs prix, dont: le meilleur emballage alimentaire au Québec pour la taille de l’entreprise, le meilleur design ainsi que le prix éco-conception. Les trois piliers importants pour la micro-entreprise sont: l’écologie (l’emballage), l’approche sociale (le fruit du Baobab) et la santé (les barres).
Leur but à long terme est d’aider davantage la coopérative, de rechercher et d’exploiter d’autres super aliments afin d’élargir la gamme de produits Haumana. Ceci les emmènera-t-il au Brésil? Les caractéristiques devront être tout aussi équitables. Le but est de pouvoir aider le plus de communautés possibles, tout en gardant la même philosophie.

Rootree Presents: Haumana

Haumana Blog Cover
Image via Haumana

The Origin

Like any great idea, it all started on a trip, this time to Senegal. Guillaume and Sidi, friends for life, quickly discovered the benefits of the baobab fruit: a superfood rich in natural fibres, calcium, iron, vitamin C, antioxidants and probiotics. It only took a short conversation to learn so much. Naturally, it was the start of a great adventure.
Image via Haumana
After some research, one of their first discoveries was the fruit’s positive impact on harvests from communities in Senegal, specifically on increasing women’s financial independence—for the most part, women are the ones who harvest the fruit. Sidi and Guillaume thought that they needed to share all the baobab’s nutritional benefits with those here, in Canada.
The two friends are both originally from Montreal and their office and workshop are located in Hochelaga-Maisonneuve. Since their debut in 2019, their project has officially become a micro-business five people strong. Their stepping stone into the food industry was the Expo Manger Santé in 2019, which hosted around 25,000 people. They now work mostly online, which is where most of their sales are made. Their main focus is on digital marketing with many social media accounts such as Facebook, Instagram, Google, and the occasional influencer appearance.
They have a large variety of target customers, from a marathon athlete to a mother to an active and environmentally conscious individual. The common theme is that each person has a desire for ethically sourced, fair-trade ingredients. Haumana Energy Bars are vegan, raw and gluten-free. They are 100% natural and completely handmade in Montreal, Canada. There’s no waste due to individual packaging; since 2020, an RT recyclable pouch groups together six of the bars.
“It’s what sets us apart from our competitors,” says Sidi.
“Haumana: The Perpetual Learner.” In Hawaii’s local language, haumana means someone who is always wanting to learn and is always seeking knowledge and wisdom. Guillaume likes to explore the locals’ customs. He went to Hawaii before Haumana was launched, which is where the inspiration for their company name came from.

The Social Impact

The social impact of this journey is the heart and soul of the project. The goal is to create the best energy bar not only for consumers, but also for the environment and communities. It’s one of the reasons why the duo decided to collaborate with a local cooperative in Senegal made up of 20 craftswomen. The Baobab harvest is traditionally a female activity and since the Baobab fruit is abundant in Senegal, its sale wasn’t particularly appealing. That’s why Guillaume and Sidi buy their Baobab harvest at a fair price for export. The women can then make a profit and support the education of their daughters, who would otherwise have to work as well.
Their first trip to Senegal was during a mission for the NPO where they worked before, which had started a pen-pal program for children with letters coming from Senegal to Canada and vice versa. With the goal of improving local infrastructure, the NPO had raised a significant amount of funds to build a communal library where young children could self-enrol and borrow books. Sidi and Guillaume left with eight other volunteers, their suitcases full of books in order to finish the project and put the final touches on the library. That’s when Sidi’s mother came with some juice that looked exactly like chocolate milk. It was Baobab juice.

Individual Packaging: A Problem in Daily Life

Originally roommates, Sidi and Guillaume were faithful energy bar consumers. They quickly realized how many individual wrappers were accumulating in their garbage bin every week and the environmental problems posed by these wrappers. One of their priorities was to find the most environmentally friendly alternative possible. They originally considered compostable packaging.
Right from their first year on the market, they saved 25,000 individual wrappers from landfills. Their second year, they reached a milestone and saved 100,000 wrappers from landfills. Their goal this year is to double this number and be able to eliminate another 250,000 wrappers.
The current recyclable packaging, which contains six bars, can be kept in your fridge as well as your pantry. Haumana thought of everything: you can even purchase a reusable bag for your individual daily bar for when you’re on the go. The bag is made of recycled bottles and produced locally in St-Eustache.
Haumana took home many awards at the DUX Gala Awards: the best food packaging in Quebec for the business size, the best design and the eco-design award. The micro business’s three important pillars are: the environment (the packaging), social impact (the baobab fruit) and health (the bars). aobab fruit) and health (the bars).
Their long-term goal is to further support the cooperative and to research and explore other superfoods in order to expand the Haumana product range. Will this take them to Brazil? The conditions will have to be equally fair. The goal is to help as many communities as possible while maintaining the same philosophy.